« L'adversité permanente » de la sécurité informatique – L'Orient-Le Jour

XtremWebSite
Réalisation site web - Référencement

résultats pour
résultats pour
Être responsable de la sécurité informatique est un métier très stressant, qui peut mener dans certains cas au burnout, comme en ont récemment témoigné des professionnels aux Assises de la cybersécurité de Monaco.
OLJ / le 26 octobre 2021 à 00h00
Les attaques paralysant des entreprises entières pendant plusieurs jours, avec demande de rançon et menaces de publication de données, se sont multipliées ces dernières années, tandis que les activités d’espionnage d’État sont florissantes. Dans ce contexte, être responsable de la sécurité informatique est un métier particulièrement stressant, comme en ont récemment témoigné des professionnels aux Assises de la cybersécurité de Monaco.
« J’ai vu le niveau de stress » des responsables de la sécurité informatique « augmenter ces dernières années », explique Thomas Gayet, le chef des cyberpompiers d’Atos Digital Security, envoyés au secours des entreprises en cas d’attaque. « Dans le passé, on avait des incidents de sécurité », raconte-t-il. « Là, on est confronté à des intrusions, du racket, des vols », ajoute-t-il, en allusion à l’explosion des rançongiciels.
Selon une étude publiée récemment par le Cesin, une association professionnelle, 28 % des 330 responsables cyber interrogés se trouvaient en « zone rouge » de stress (situation à risque pour la santé physique et psychique). « La menace est polymorphe », mais les responsables de la sécurité informatique sont perçus comme ceux qui ont réponse à tout, souligne Frédérick Meyer, responsable de la cybersécurité pour le groupe Auchan.
Elle est aussi permanente, une faille de sécurité pouvant arriver à tout moment, selon Christophe Tallot, le directeur des systèmes informatiques du cabinet de conseil Mazars. « On fait tous ce travail psychologique pour se dire qu’un jour, on se fera avoir » malgré toutes les précautions prises, poursuit-il.
Pour la plupart de ces responsables, les avantages du métier permettent d’accepter ce stress et de vivre avec. « Il y a le côté valorisant, le côté challenge. Il y a toujours de nouvelles choses à voir. Intellectuellement, c’est très intéressant », fait valoir M. Meyer. « Cela m’arrive de me dire que je suis trop stressé, mais j’ai du mal à lâcher », indique de son côté Charles Blanc-Rolin, responsable de la sécurité informatique du centre hospitalier de Moulins-Yzeure (centre de la France). « Je sais que j’ai un vrai impact : si le système informatique de l’hôpital est touché, l’impact sanitaire peut être très lourd, enchaîne-t-il. Et puis, être dans la veille permanente, c’est un peu addictif. »
Une charge trop dure
Parfois, la charge devient trop dure à assumer et le syndrome d’épuisement professionnel (burnout) guette, comme l’expliquent Jean-François Louapre et Bruno Kerouanton, deux responsables de la sécurité informatique victimes d’un burnout que les Assises de Monaco ont invités à témoigner. Dans l’entreprise, il peut exister un « sentiment de décalage entre ce que l’on fait et ce qu’il faudrait vraiment faire pour bien la protéger », relève M. Louapre. Il y a parfois « de l’adversité en interne », regrette-t-il. Après son burnout, il est devenu consultant en sécurité informatique, notamment auprès d’entreprises de taille intermédiaire. « Je fais de la sécurité différemment », décrit-il. Dans ces entreprises, « il y a plus de reconnaissance » pour le travail fait que dans de plus grosses structures.
Bruno Kerouanton, qui était responsable de la sécurité informatique d’un canton suisse quand il est tombé malade en 2016, ne veut pas non plus reprendre le harnais comme avant. Il donne aujourd’hui des cours à des étudiants et envisage une activité de conseil auprès de responsables de la sécurité informatique menacés ou victimes de burnout. « J’aspire à une vie plus sereine », affirme-t-il.
Source : AFP
Abonnez-vous et accédez à une information de qualité en continu.
Préserver le journalisme de qualité
bénéficiez de2articles offerts

Vous acceptez de recevoir nos newsletters et nos offres.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.*
Par la création de ce compte, vous reconnaissez avoir pris connaissance des conditions générales d’utilisation et de la politique de confidentialité et vous les acceptez.
Vous avez déjà un compte L’Orient-Le Jour ?
Elizabeth II  Macron salue « une amie de la France » qui « a marqué à jamais son siècle »
Inquiétudes au Royaume-Uni  La famille royale britannique au chevet d’Elizabeth II, émoi dans le monde
Liban  « Que personne ne pense qu’il peut contrôler le Liban par ses armes », lance Raï

Profitez de notre offre spéciale rentrée : 1 an d’abonnement à la formule Premium pour 48$ au lieu de 159$

Profitez de notre offre spéciale rentrée : 1 an d’abonnement à la formule Premium pour 48$ au lieu de 159$

Espace réservé aux abonnés:
Vous êtes abonné ?
Pas encore abonné ?
Chers lecteurs, afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L’Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d’oeil à notre charte de modération.
1500 caractères restants
Veuillez entrer votre commentaire
Téléchargement en cours…
Merci pour votre commentaire !
Votre message n’a pas pu être envoyé. Veuillez réessayer.
Votre commentaire n’a pu être envoyé car il fait plus de 1 500 signes.
Veuillez le réduire et le renvoyer.
L’indépendance a un prix. Aidez-nous à la préserver, abonnez-vous.
Abonnez-vous pour accéder à notre contenu en illimité.
Soutenez L’Orient-Le Jour,
abonnez-vous dès maintenant !
Soutenez L’Orient-Le Jour,
abonnez-vous dès maintenant !
Design Datagif, développement WhiteBeard
© 2021 L’Orient-Le Jour. Tous droits réservés.
© 2021 L’Orient-Le Jour Tous droits réservés
Design Datagif,
développement WhiteBeard

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

google partner xtremwebsite
google adsence xtremwebsite
google analytics xtremwebsite
google-mybusiness xtremwebsite

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>