Les Suisses se sentent en sécurité sur Internet – radiolac.ch

XtremWebSite
Réalisation site web - Référencement

Publié
le
De
La population suisse se sent en grande partie en sécurité concernant l’utilisation de l’Internet. Elle se préoccupe toutefois de certains aspects spécifiques tapis dans le cyberespace, indique un sondage publié mardi.
Selon cette enquête représentative de l’association Suissedigital, 64% des personnes interrogées se sont dites très préoccupées par l’utilisation de leurs données par des entreprises internationales. Elles sont aussi très inquiètes face aux dangers liés au hameçonnage (62%), à l’usurpation d’identité (60%), au piratage informatique (58%) et au vol de données sensibles ou à caractère personnel (53%).
Par contre, la population est nettement moins préoccupée par le risque de surveillance par les autorités suisses: seules 29% des personnes interrogées se déclarent très préoccupées en la matière.
En conséquence, plus de deux tiers des Suisses (69%) ne sont pas préoccupés par la mise en place d’une identité électronique par les autorités (« pas concerné » ou « plutôt pas concerné »). Par contre, 55% d’entre eux ont affirmé être très préoccupées par la mise en place d’une identité électronique par des prestataires privés.
Ces résultats semblent recouper ceux des votations fédérales du 7 mars. Lors de la campagne, l’utilité d’une e-ID n’était pas contestée. C’est sa gestion par des entreprises privées qui faisait grincer les dents. Le projet a finalement été rejeté par 63,4% des votants.
Cette enquête a été menée en ligne auprès de 2050 habitants de Suisse alémanique et romande. Elle sera poursuivie sur Internet et peut être remplie sur la même page que le « Security Check » de Suissedigital. Ce test en ligne vise à sensibiliser le public aux dangers du cyberespace.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

L’UEFA autorise 26 joueurs par sélection pour l’Euro
La peur de l’automatisation au travail a crû durant la pandémie
Coronavirus: toutes les infos du 27 mars 2020
Coronavirus: toutes les infos du 25 mars 2020
Coronavirus: toutes les infos du 1er avril 2020
Coronavirus: toutes les infos du 23 mars 2020
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *






Publié
le
De
Swiss est sur la bonne voie, estime son directeur Dieter Vranckx dans l’hebdomadaire alémanique SonntagsBlick. La compagnie aérienne, en difficulté en raison du Covid et empêtrée dans un conflit social, a présenté cette semaine des résultats encourageants.
« Les neuf premiers mois de l’année ont été rentables », rappelle Dieter Vranckx. Pas moins de 800 nouvelles personnes pourront intégrer le personnel de cabine d’ici la fin de l’année et environ 1000 nouveaux agents de bords et 80 pilotes devraient être engagés en 2023, déclare-t-il.
A l’instar de l’ensemble du secteur aérien, la compagnie aérienne suisse avait été sévèrement affectée par les restrictions sanitaires décrétées pour lutter contre le coronavirus. La société a supprimé au total quelque 1700 postes à temps plein et réduit sa flotte.
Mais la reprise abrupte du transport aérien a mis Swiss à rude épreuve. Les représentants du personnel sont montés au créneau pour exiger de meilleures conditions de travail. Un accord a notamment été trouvé cette semaine avec le syndicat des pilotes Aeropers.
Sur le montant de l’accord, M. Vranckx avance une fourchette sans donner un nombre précis. « Aeropers avait demandé 200 millions de francs. Nous avons refusé et offert 60 millions. Nous sommes finalement parvenus à un accord quelque part au milieu », explique-t-il.
Au sujet des licenciements, le patron admet que la compagnie aurait pu faire autrement. « Avec le recul et les connaissances actuelles, on peut dire que nous aurions pu prendre une autre décision », affirme-t-il, « mais à l’époque, on partait encore du principe que la crise du Covid allait durer longtemps ».
Actuellement, la demande est forte pour l’Amérique tandis que l’Asie est encore un peu à la traîne, selon patron de Swiss qui prédit un réel redémarrage à l’été 2023.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Publié
le
De
Credit Suisse compte supprimer 540 postes en Suisse d’ici la fin de l’année. « Nous allons supprimer 2700 emplois dans le monde, dont 20% en Suisse, d’ici la fin du quatrième trimestre 2022 », a déclaré dimanche le patron de la banque Ulrich Körner.
La banque a annoncé cette semaine dans le cadre de sa restructuration la suppression de 9000 emplois dans le monde. Pas moins de 2000 postes sont concernés en Suisse. Le plan de relance prévoit aussi une importante levée de fonds notamment auprès de la banque saoudienne Saudi National Bank.
Celle-ci deviendra ainsi le premier actionnaire de l’établissement zurichois. Une manoeuvre qui n’aura aucune influence sur l’identité de la banque, assure Ulrich Körner dans le journal alémanique NZZ am Sonntag. Les actionnaires n’ont aucune influence sur la direction de l’entreprise ni sur ses principes éthiques, précise-t-il encore, « La Saudi National Bank est un actionnaire comme les autres, un actionnaire important bien sûr ».
La date à laquelle Credit Suisse cédera ses activités de marchés des capitaux et de conseil à la nouvelle entité CS First Boston n’est pas encore connue. « Credit Suisse détiendra certainement une participation majoritaire dans la phase de démarrage », explique M. Körner, « peut-être qu’il y aura une entrée en bourse au bout du chemin ».
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Publié
le
De
L’ex-Surveillant des prix Rudolf Strahm envisage l’avenir avec optimisme malgré la crise. « Pour beaucoup, elle semble subjectivement bien plus importante qu’elle ne l’est objectivement », déclare-t-il dans une interview accordée au journal alémanique SonntagsZeitung.
La succession de mauvaises nouvelles peut donner une image menaçante de la situation, surtout pour les jeunes, concède l’ancien conseiller national socialiste.
Mais « sur le plan économique, nous nous portons toujours bien, voire très bien », assure-t-il. Il en veut pour preuve le taux de chômage presque historiquement bas et le renchérissement encore modéré en Suisse.
Le pays vivrait toutefois un tournant conjoncturel en raison des prix élevés de l’énergie et des problèmes économiques dans des régions clés du monde qui pourraient conduire à une stagnation ou à une légère récession. Cette dernière pourrait être évitée si la Banque nationale suisse (BNS) réagit correctement, analyse Rudolf Strahm.
Pour ce faire, elle doit arrêter d’augmenter massivement les taux d’intérêt. « J’espère qu’elle ne cédera pas à la pression de l’économie financière, qui pousse à des taux plus élevés pour son propre intérêt », explique-t-il.
Le Bernois considère la libéralisation du marché de l’électricité comme un échec: « elle a causé de gros dégâts ». Il considère que la Confédération doit davantage responsabiliser les grands fournisseurs. « Leur mission doit être de produire de l’électricité pour l’approvisionnement national en premier lieu, point final », commente-t-il.
Laisser les entreprises revenir dans l’approvisionnement de base n’est certes pas idéal, précise encore M. Strahm, « mais nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre d’abandonner les PME. La Suisse dans son ensemble souffrirait si l’Etat n’intervenait pas ». Les tarifs doivent cependant être différents pour les ménages privés afin d’éviter que la hausse des prix ne se répercute sur les particuliers.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Publié
le
De
Les Chemins de fer rhétiques ont relevé le défi. Le train et ses 100 wagons, de près de 2 km, le plus long du monde, est parvenu à parcourir les 25 kilomètres sur la ligne Albula/Bernina inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco samedi après-midi.
Le train, conduit par sept mécaniciens de locomotive, est parti samedi après-midi de Preda (GR). La destination d’Alvaneu (GR) a été atteinte après 46 minutes de trajet.
Le train de près de 3000 tonnes, composé de 100 wagons, a franchi près de 800 mètres de dénivelé sur la ligne Albula/Bernina. Il a traversé deux tunnels hélicoïdaux et a franchi le fameux viaduc de Landwasser près de Filisur GR.
Des milliers de personnes se sont déplacées pour suivre l’exploit sur place ou en livestream sur un terrain de fête à Bergün tandis que 120 journalistes de 15 pays et une brochette de VIP se trouvaient à bord du train.
Dans un premier temps, le départ du train a été retardé de 20 minutes. Apparemment, une caméra fixée sur un attelage a posé problème, a expliqué Renato Fasciati, directeur des Chemins de fer rhétiques (RhB) à l’agence de presse Keystone-ATS. L’homme a « tremblé » en se demandant ce qui se passerait si le train ne sortait pas du tunnel de l’Albula. Finalement, quand le train a commencé à rouler, Renato Fasciati a pu respirer à nouveau.
Lors de sa descente, le train de voyageurs a produit suffisamment d’électricité pour couvrir les besoins d’une maison individuelle pendant un an. Afin de ne pas surcharger le réseau, le train a roulé à une vitesse réduite de 30 à 35 km/heure. Il s’agissait quasiment d’une « centrale électrique mobile », a ajouté M.Fasciati. La tentative de record du monde n’a pas consommé plus d’énergie qu’une journée d’exploitation normale des RhB.
Les coûts de cet événement ont été en grande partie couverts par des dons d’un million de francs. M.Fasciati a attribué le succès du record à son équipe et à tous les bénévoles. Environ 400 personnes étaient à l’½uvre samedi. Il réfléchit maintenant à la manière dont il va fêter l’événement avec ses collaborateurs.
Le directeur de l’entreprise ferroviaire a suivi l’essai en livestream. Après la tentative réussie, il a reçu un certificat du Guinness World Records.
L’inscription est la suivante : « Longest narrow gauge passenger train », le plus long train de passagers à voie étroite. Une représentante de l’organisation a fait le voyage depuis la Turquie vendredi et a vérifié elle-même tous les détails pertinents sur place.
L’exploit gardera une autre trace. Un fabricant de trains miniatures a promis à Blick-TV de reproduire le train record et de le commercialiser.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Publié
le
De
Le village de Daillens (VD) accueillera les 4 et 5 novembre la 4e édition du Salon des Côtes de l’Orbe. Dix-huit vigneronnes et vignerons de cette appellation présenteront leurs crus à la salle Jean Villard-Gilles.
Comme les années précédentes, une région est invitée, en l’occurrence la commune de Dardagny (GE), qui sera représentée par trois caves. Pour accompagner les stands dédiés à la présentation des vins, un marché de produits du terroir se tiendra sur place, avec la présence d’artisans de la région offrant bières, fromages, macarons ou encore chocolats, annoncent les organisateurs dans un communiqué.
Samedi 4 novembre, le salon servira également d’étape au championnat vaudois de dégustation, le « verre d’or ». Celle-ci sera dédiée aux cépages rouges.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Derniers titres
Zurich a remporté le duel des Lions de National League face à Lausanne. Les Alémaniques l’ont emporté 5-4 ap alors…
Etre né un 8 août vous prédispose à enlever les Swiss Indoors ! Tel est…
Dimanche, 25,4 degrés ont été mesurés à Coire GR. Cette température en fait une journée…
Le PS suisse souhaite une adhésion à l’UE par étapes. Le congrès du parti a…
Standard : 022 909 69 69 – Antenne : 0842 918 918 – Rédaction: 022 807 10 15
WhatsApp: 079 918 30 00 – Contactez-nous: [email protected]

© Copyright 2021 – Media One Group

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

google partner xtremwebsite
google adsence xtremwebsite
google analytics xtremwebsite
google-mybusiness xtremwebsite

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>