Securite informatique : les dirigeants minimisent les risques ? – @Sekurigi – Sekurigi

XtremWebSite
Réalisation site web - Référencement

D’après Trend Micro, les décideurs des entreprises minimisent les risques que représentent les cyberattaques. Une certaine friction persiste entre les responsables informatiques et les décideurs à ce sujet. Cette situation ne permet pas de mettre en œuvre une stratégie efficace de gestion des cyberrisques par les responsables informatiques.
90 % des responsables informatiques interrogés sont conscients des risques encourus par les sociétés à cause des attaques de rançongiciels. L’avis des dirigeants d’entreprises sondés au sujet de la cybersécurité est très différent. On estime que les enseignes privilégient un compromis sur la cybersécurité, au profit de la transformation digitale, de la productivité ou d’autres objectifs métiers.
Les comités de direction exercent des pressions pour minimiser le problème de la cybersécurité selon 82 % des personnes interrogées. Pour ne pas paraître négatifs ou se répéter, les responsables informatiques ont tendance à s’autocensurer. Cette forme de pression implique la relégation de la cybersécurité au second rang, au profit de la transformation digitale, de la productivité, par exemple.
Ce comportement des dirigeants s’explique par un manque de compréhension des risques que représentent les cyberattaques ou simplement par un refus de comprendre. Selon les études menées, 38 % des responsables informatiques et décideurs ont une bonne connaissance des risques cybernétiques. 20 % d’entre eux estiment que les décideurs ne font pas assez d’effort pour bien saisir le problème du fait que c’est un cas complexe qui évolue constamment.
Par ailleurs, les échanges au sujet des cyberattaques sont rares, alors que les menaces informatiques sont bien réelles et toujours plus agressives. Les dirigeants considèrent les problèmes liés aux cyberrisques comme courants en informatique.
D’après l’étude de Trend Micro, le comité de direction se saisit du problème dans 62 % des cas, uniquement lorsqu’une cyberattaque survient. Une demande émanant des clients serait un motif valable pour prendre une décision au sujet des cyberrisques pour 61 % des dirigeants.
À l’échelle mondiale, dans 42 % des cas, les investissements en dépenses en cybersécurité servent à atténuer les risques et à maîtriser les conséquences sur les activités commerciales. En somme, les dépenses sont destinées à la transformation numérique. Seulement 27 % des sommes engagées sont affectées à la formation et à l’évolution des salariés.
Selon ces résultats, il semble que les problèmes de cybersécurité ne soient pas prioritaires pour les décideurs. Moins de 46 % considèrent que la gestion des cyberrisques est parfaitement intégrée au sein de leur entreprise. Or, 77 % des responsables des systèmes informatiques estiment que des stratégies de cyberdéfenses et une vraie culture de sécurité doivent être élaborées et mises en œuvre. La responsabilité de la gestion des cyberrisques doit être partagée entre l’équipe informatique et les décideurs, qu’ils s’agissent des PDG, des chefs marketing ou financiers. Le faible engagement des dirigeants expose les entreprises aux risques de problème de cybersécurité.
A l’ère des luttes décentralisées et des mouvements d’occupation de type «  Nuit debout », les hackers ont leur part d’influence dans les mouvements politiques actuels. Les pirates informatiques, à l’origine des cultures de désobéissance En sa qualité de spécialiste de la culture hacker, Gabriella Coleman fait le point sur le groupe Anonymous et son influence dans… Lire la suite
Les escrocs ont commencé à utiliser le téléphone pour récolter des données à utiliser dans le vol d’identité et la fraude par carte de crédit. La voix sur IP leur permet de brouiller les pistes plus facilement. Quelques faits à savoir sur le voice phishing Selon le rapport Quarterly Threat Trends & Intelligence Report co-écrit… Lire la suite
À l’occasion du salon professionnel de l’éducation primaire, secondaire et de l’enseignement supérieur, le sujet du BYOD dans les écoles a été débattu. La mise en œuvre du dispositif ainsi que les contraintes y afférentes ont entre autres été abordées.   Le BYOD dans les écoles primaires et secondaires à partir de 2016 Le BYOD… Lire la suite

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

google partner xtremwebsite
google adsence xtremwebsite
google analytics xtremwebsite
google-mybusiness xtremwebsite

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>